Le film du mois : How To Talk To Girls At Parties (par Alex)

C’est par une soirée aussi moite qu’un pogo millésimé Stooges 1976 que nous avons trainé nos tatouages dinosaures et nos sneakers en décrépitude dans une salle obscure, alléchées par la perspective de témoigner d’un delirium cosmico punk sur celluloid.

How To Talk To Girls At Parties, genre de fantasme latex Paco Rabannesque conceptuel, se situe quelque part entre Rencontre Du Troisième Type, Roméo et Juliette et un clip douteux de MGMT. Name dropping rock’n’roll et bande son puriste du genre enthousiasmeront tout rat de bibliothèque punk qui se respecte. Atrophiés de la bagatelle s’identifieront à la lose libidineuse des protagonistes, laissant libre cour à leur pulsions romantiques, ordinairement corsetées par leurs perfectos élimés. Mais tous sans exception seront décontenancés par ce mondo bizarro peuplé d’aliens visiblement sous Ambient et ses délires chromatiques psychédéliques.

L’expérience n’en demeure pas moins réjouissante, et poussera beaucoup d’entre nous à aller déterrer le tee shirt mité des Buzzcocks qui traine au fond du tiroir depuis bien trop longtemps.